AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - in yours veins (midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: - in yours veins (midnight)   Jeu 25 Nov - 21:27



« All that you can rely on
And all that you could fake
Will leave you in the morning
Come find you in the day
»

J'étais devant le bar, entrain d'observer les gens, les enfants. Ces personnes semblaient sereines, heureuses, parfois emplies d'un tel chagrin qu'il était lisible sur leurs visages, et des fois, leur joie était telle qu'elle vous donnait l'envie, à vous aussi, de sourire. J'étais adossée contre une façade de magasin. À vrai dire, je ne savais même pas ce qui m'avait poussé à me retrouver à cet endroit. J'avais marché, espérant trouver certaines réponses, comme par exemple la cause de tous mes bleus et mes plaies, ou encore l'endroit où se trouvait à présent Midnight. Elle m'avait laissée chez elle. Je m'étais réveillée, et elle n'était plus là. Elle devait sans doute être partie à la recherche du journal, mais le fait qu'elle ne me prévienne pas m'était resté en travers de la gorge. J'avais besoins d'elle, mais cela devait être une des nombreuses choses qui lui échappaient. Mon pouvoir, cette chose qu'on qualifiait de don, était en train de me détruire, j'avais de plus en plus de mal à le contrôler, et mon corps, comme tout le matériel qui m'entourait, en souffraient. J'avais beau essayer de le contrôler, mes sentiments et mes émotions parvenaient toujours à reprendre le dessus à un moment ou un autre. J'avais peur que je ne puisse plus jamais parvenir à rester calme, et maître de moi-même, comme je l'étais il n'y a pas encore si longtemps de cela. J'avais peur que je fasse fuir Midnight, qu'elle croit que je sois comme mon frère. Même si cette pensée me répugnait passablement. J'étais toujours le dos posé contre le mur froid du magasin. Les gens passaient toujours devant moi. Je m'amusais à les observer, à essayer de les cerner en un coup d'œil. Certains étaient de vrais livres ouverts, et d'autres étaient plus complexes, mais pas indécryptables pour autant. Mon regard s'attarda sur une jeune femme, capuche à la tête, mains dans les poches. Elle semblait pressée, et ce n'est que lorsque qu'elle passa devant moi que ma respiration se coupa. Sans réfléchir, j'attrapai son bras et lui fit tomber sa capuche. Elle ne paraissait pas si surprise que ça. « Tu comptais m'éviter ? » Elle nia de la tête et se remit à marcher, mais plus lentement cette fois-ci, elle savait que je la suivrais, qu'elle le veuille ou pas. Elle était restée silencieuse, et son recul m'agaçait déjà. J'étais derrière elle, mais pourtant, je pu entendre sa voix cassée, « Lâche-moi, Echo. » Je fronçai les sourcils, perplexe. Je n'étais pas sûre de ce qu'il s'était passé la soirée où elle était partie, mais ce qui était sûr, c'est que quelque chose avait changé. Quelque chose était arrivé, mais mes souvenirs étaient comme un lourd voile dans lequel il m'était impossible de voir. Je me souvenais de bruits, du bar, de Midnight, de sa colère, j'en ressentais encore l'intensité, mais il m'était impossible de décrire parfaitement ce qu'il s'était passé ensuite. Elle pressa alors un peu ses pas, mais repérant une petite ruelle adjacente à la rue, j'agrippai Midnight et la plaqua contre un mur refermant la ruelle. Elle baissa la tête, et je su que quelque chose n'allait vraiment pas. Je remontai doucement sa tête en la prenant délicatement par le menton. Elle me fixa, mais ne dit toujours rien. « Qu'est-ce qu'il se passe ? » Mes yeux essayaient par tous les moyens de trouver la faille dans ses traits, la chose qui me confirmerait qu'elle n'allait pas bien. Et mon regard se porta sur son arcade, elle était ouverte, et pas qu'un peu. Elle essaya de se dégager, mais je la tenais toujours contre le mur. J'avais pris soin de ne toucher aucune partie de sa peau, mes mains ne touchaient que son blouson, elle ne devinerait qu'un tout petit peu la chaleur à cet endroit. « C'est quoi ça ? » À nouveau, elle fit la muette. Et puis je remarquai une nouvelle fois sa lèvre fendue, sans que je puisse m'en empêcher, mes doigts allèrent l'effleurer. Elle frissonna quelque peu, et sans comprendre ce qu'il m'arrivait, je me retrouvai expulsée à deux mètres de la blonde. Je retombai sur mes genoux et enserrai ma tête de mes mains en sentant un violent mal de tête s'y propager. Le mal passa quelque peu et je rouvris les yeux, mais ce n'était pas la ruelle qui était sous mes yeux, mais une rue sombre, et Midnight, habillée d'une autre façon, les yeux teintés de noirs, et puis je me vois la frapper. Un coup de poing, puis un deuxième, jusqu'à ce que j'entende un cris. Celui de Midnight. Mes mains étaient aussi rouges que la braise brulante, et encerclaient le cou de Midnight. Ma respiration se coupa, et tout reprit place. Elle s'était doucement rapprochée, en colère, mais aussi apeurée. Je relevai ma tête vers la sienne, c'était moi qui lui avait fait cette cicatrice. Et si les autres venaient aussi de moi ? J'étais toujours les genoux aux sol, et il fallait que je sache si tous les coups qu'elle avait lui avait été faits par moi. « Qui t'a fait ça ? »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Sam 27 Nov - 13:24

Tout était différent désormais. Depuis... depuis que je l'avais effacée. Red ne se souvenait absolument plus de rien et à nouveau, j'étais la seule à connaître l'horrible histoire de nos deux corps. Mais aussi la seule à en souffrir. J'en voulais à Red de m'avoir demandée de faire une telle chose. Elle n'avait même pas essayé de vivre avec. Elle n'avait rien fait. Je tournais dans une ruelle peu éclairée lorsque quelqu'un m'attrapa par le cou. Je reconnaissais la poigne de Gabriel, le frère de Red. « À quoi tu joues ? » Je lui envoyais une onde de choc qui le força à me lâcher. « Qu'est-ce que tu foutais là-dedans avec ma sœur ? » Il fit naître une boule de feu dans sa main pour me forcer à répondre. « Rien, et de toute façon ça ne te regarde pas. » Il se mit à rire nerveusement et me lança sa boule de feu que je parvins à éviter de la tête mais qui me brûla tout de même quelques mèches. J'étais faible, mon manque de réflexe ne traduisait que ma fatigue. « Si justement, ça me concerne. Autant que ça concerne James. Ne commence pas à former un petit clan avec elle, Elwyn, car je t'assure que tu vas très vite t'en mordre les doigts. » Il s'approcha de moi et prit mon visage entre ses mains. J'essayais de m'en dégager mais il m'en empêcha. « Elle n'est pas comme moi, Echo. C'est ça que tu aimes, ce que je suis. Tu as beau prétendre aimer la gentillesse de ma sœur pour le moment, cette cruauté qu'il y a en moi, elle va te manquer. » Je lui crachais au visage et il me répondit avec un violent coup de poing au visage. Je saignais de l'arcade, il avait user de son pouvoir en me frappant. Il revint à la charge mais je l'empêchais de me toucher avec mon pouvoir. « T'aimer pour quoi hein, Eze ? Me faire frapper ? Elle est loin bien mieux que toi. » D'un coup, il se mit à pleuvoir des cordes. J'entendis Gabriel se mettre à rire alors que mon corps hurlait face à la douleur, j'étais sans défense. « Elle te rends si faible que ne contrôle même plus tes pouvoirs. Rentre-bien, enfin si tu y arrives. » Je serrais les dents et le vis s'effacer dans la pluie alors que ma vue se troublait de plus en plus. Je parvins à repérer une faille dans le mur de la ruelle et m'y faufilait, la douleur s'atténuait. Je n'étais pas dans une position confortable car l'endroit était vraiment petit mais j'avais déjà moins mal. Tant pis pour le cimetière, il devra attendre.

***

Je n'avais plus osée voir Red à nouveau après ma dispute avec Gabriel, enfin depuis le soir où je l'avais abandonnée chez moi. C'était un lieu où j'évitais même de retourner alors que toutes mes affaires étaient là-bas. Ce que Gabriel m'avait fait était un avertissement. Si je recommençais à passer du temps avec Red, il ne serait pas aussi sympathique. Non que je ne sois faible face à lui, mais s'il se remettait à pleuvoir, j'étais mal. De plus, il ne s'attaquerait plus qu'à moi mais également à Red et j'étais loin d'en avoir envie. Je n'étais toujours pas allée voir au cimetière pour vérifier ma vision. Je n'en avais pas envie non plus. Et j'avais le pressentiment que si je n'y allais pas avec Red, je ne trouverais rien. J'étais dans le quartier Est, en espérant tomber sur l'une des gardiennes pour la forcer à me relever l'emplacement du journal et que cette putain d'histoire finisse enfin. J'aperçus au milieu de la ruelle, j'étais encore cachée par les passants qui défilaient sous mes yeux. Je mis ma capuche et me faufilait parmi eux en espérant qu'elle ne me reconnaisse pas. Mais une fois passée devant elle, je sentis une main m'attraper le bras et une autre me retirer ma capuche. Je soufflais. « Tu comptais m'éviter ? » Je fis non de la tête et me lâchai de son emprise pour continuer ma route. Je lâchais mes cheveux attachés en un chignon pour cacher au mieux la blessure que m'avait fait son frère. Je sentais les pas de Red derrière moi. « Lâche-moi, Echo. » J'accélérais mes pas en espérant qu'elle abandonne l'idée de me suivre mais elle réussit au contraire à me rattraper. Elle me plaqua contre un mur et je baissais automatiquement la tête pour qu'elle ne voit pas mon visage. Mais Red, étant d'un avis différent, me releva la tête et me força à la regarder. « Qu'est-ce qu'il se passe ? » Elle devinait à mon regard que quelque chose n'allait pas. Elle lisait en moi mieux que quiconque. Alors qu'elle scrutait mon visage, je pris soin de remarquer qu'elle ne me touchait pas, qu'elle ne touchait que mon blouson. « C'est quoi ça ? » Je détournais le visage. Elle avait trouvée la faille sur mon visage. Ses doigts se posèrent sur mes lèvres, ouvertes par le poing de Red. À peine toucha-t-elle ma plaie, que je l'envoyais balader avec mon pouvoir. Je regrettais mon geste aussitôt. Red était à genoux, loin de moi et elle avait les yeux fermés. Je me rapprochais d'elle pour vérifier qu'elle allait bien. Ses yeux s'ouvrirent et elle les posa automatiquement sur moi. « Qui t'a fait ça ? » Je détournais la tête et me mit à mordre ma lèvre déjà entaillée. Elle se releva. « Personne, Echo. » Je reprenais ma route dans la ruelle, les mains dans les poches. Je devais partir d'ici au plus vite si je voulais éviter un conflit entre elle et Gabriel.

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Dim 28 Nov - 20:49

« Personne, Echo. » Je me relevai encore un peu sonnée. Elle s'était remise à marcher. Elle cherchait à me fuir. Elle devait s'en aller, même si je ne comprenais pas vraiment la raison. Tout cela m'échappait. À nouveau, je me mis à marcher derrière elle. « Midnight, attends. » Je la vis secouer de la tête, mais elle ne daigna pas pour autant s'arrêter de marcher. Elle se faufila dans la foule, espérant ainsi me perdre, mais j'étais trop concentrée pour que cela arrive. « Midnight... » Je soupirai et m'arrêtai. Mes yeux se fermèrent légèrement. Si Midnight ne voulait pas m'écouter, il fallait alors que j'use un peu de mes pouvoirs. Je la vis alors ralentir ses pas, et puis finalement se retourner. Son regard me supplia de ne pas continuer, mais je ne pouvais pas la laisser partir en la sachant dans cet état. Je me rapprochai doucement d'elle. Même si elle avait voulu se reculer, elle n'aurait pas pu, car ses sentiments avaient été modifiés par mon pouvoir. Même si sa conscience lui disait de s'enfuir, son âme, au plus profond d'elle, ne le voulait pas. Elle resta alors impuissante devant moi. J'attrapai doucement sa main pour la sortir de la foule. Les gens m'insupportaient et il m'était impossible d'imaginer rester ne serait-ce qu'une minute en plus dans ce ramassis d'humains. Une fois à l'écart, mon pouvoir n'avait plus d'effets sur elle, mais elle ne s'en rendit pas compte. Et pourtant, elle resta face à moi, à me regarder. Ma main se reposa sur ses lèvres, et je revis le flash qui m'était parvenu quelques minutes auparavant, mais avec beaucoup moins d'intensité. Je fronçai les sourcils. Elle soupira mais n'essaya plus de se dégager. Ma main caressa délicatement sa joue, m'envoyant de léger flash à chaque fois que mes doigts effleuraient ses cicatrices. Et puis, je déposai mes doigts sur sa plus grosse cicatrice, à son arcade, un peu hésitante. Et rien ne se passa. Pourquoi les autres me renvoyaient des choses et pas celle-ci ? « Qui t'a fait ça ? » Midnight secoua la tête, puis eut un léger mouvement de recul. « Sympa la cicatrice, chérie. » Elwyn baissa la tête. Je poussai un cris de douleur en sentant mon corps brûler. Jamais la chaleur ne s'était infiltrée aussi vite dans mes veines. Je tournai les talons d'un geste sec. Gabriel était adossé à un mur, derrière nous. Il sourit et ouvrit ses bras, comme s'il m'offrait une accolade. Sans qu'il ne puisse se rendre compte de ma vitesse, mes mains se retrouvèrent sur son cou. Il cria puis se mit à rire. Je me reculai, haletante, et il en profita pour me gifler. Le sang gicla jusqu'à Midnight. Elle voulu s'intercaler mais Gabriel l'en empêcha. Ma fureur explosa. Mon corps était meurtris, la température se faisait beaucoup trop importante. Les plaies qui s'étalaient sur ma peau se rouvraient peu à peu, laissant couler de légers filets de sang. Midnight se releva, elle aussi prise par de violents chocs surplombant son corps. Gabriel voulu la contrôler, en attrapant sa main, mais il ne reçu rien d'autre qu'un puissant filet électrique le faisant valser à l'autre bout de la rue. Je voulus me diriger vers lui, mais Elwyn m'en empêcha, me demandant simplement de rester où j'étais, d'une voix douce, mais pourtant emplie de colère. J'acquiesçai et restai à l'arrière. Midnight se mit au dessus du corps endolori de mon frère. Il avait été pris à son propre piège. La pluie s'abattant sur son pauvre corps ne lui permit pas de se relever, car l'électricité envoyée par Midnight courait toujours le long de son corps. Je m'avançai discrètement vers eux. Qu'attendait-elle ? Elle pouvait lui faire mordre la poussière, lui faire ravaler sa fierté. Et pourtant, elle ne bougeait pas, elle restait au dessus de lui, à le regarder. C'était pourtant lui qui lui avait infligé ce coup. Malgré la demande d'Elwyn, je m'avançai vers lui et l'assena d'un coup de pied en pleins ventre. Il se recroquevilla sur le coup mais n'eut pas d'autres idées que de rigoler par la suite. « Laisse-moi le cramer, tu seras gentille. »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Lun 29 Nov - 10:55

« Midnight, attends. » Je secouais la tête. Je ne pouvais pas m'arrêter, je devais rester loin d'elle le plus que possible. Si elle savait, elle s'attaquerait à son frère et je ne voulais pas la perdre, je refusais de la perdre. Je me dirigeais vers une rue bondée de monde, je me faufilais parmi les gens en espérant passer inaperçue dans cette foule. J'entendais Red crier après moi. Alors que j'accélérais mes pas pour allonger la distance qui me protégeait d'elle mais d'un coup, mes jambes s'arrêtèrent de marcher. Mon corps n'avait plus envie de fuir, au contraire, il souhaitait aller à la rencontre de Red. Elle avait usée son pouvoir sur moi et il était désormais impossible pour moi de lui échapper. Je n'avais pas été assez vite, je n'étais pas sortie du périmètre dans lequel agissait son pouvoir. Mon corps tourna les talons et alla à la rencontre de la démone. Je ne contrôlais plus rien mis à part mon esprit, mon cœur et mon corps lui appartenait cependant. Lorsque Red arriva à ma hauteur, elle m'attrapa la main pour m'entrainer vers une ruelle, hors de la foule. J'étais pathétique, je n'arrivais même pas à me dégager de l'emprise d'une simple démone. Elle me rendait faible. Red posa à nouveau sa main sur mes lèvres pour les effleurer. Cette marque, c'était elle qui me l'avait fait l'autre soir. Mais elle ne devait surtout pas le savoir car elle ne le se pardonnerait certainement pas. Je la vis froncer les sourcils. Elle souhaitait connaître le coupable de mon état. Je soupirais. Elle caressa puis remonta jusqu'à ma plaie à l'arcade. Elle semblait déçue, comme si elle pouvait deviner qui m'avait infliger toutes ses choses mais pas celle-ci. Tant mieux. « Qui t'a fais ça ? » Je secouais la tête tout en me reculant d'elle lorsqu'une voix qui m'était plus que familière se fit entendre dans la ruelle. Gabriel. « Sympa la cicatrice, chérie. » Je baissais la tête et Red se mit à hurler, Gabriel l'attaquait. Et il réveillait le pouvoir de Red par la même occasion. Je me collais au mur alors que Red fonçait déjà sur Gabriel, mes mains cachèrent mon visage. J'entendais des bruits d'une bataille sanglante. Red criait vengeance pour ce qu'il m'avait fait et Gabriel lui, cherchait un moyen d'exterminer Red pour que je revienne vers lui. Sauf que si Red était détruite, je me détruirais aussi. Une texture liquide et froide toucha mes doigts, je reconnaissais à l'odeur que c'était du sang. Je rouvrais automatiquement mes yeux. Red avait la lèvre en sang. Je courus pour aller l'aider mais Gabriel me repoussa avec son pouvoir et mon corps vola jusqu'au mur en brique de la ruelle. Une pluie s'abattit sur la ruelle. Je sentais automatiquement mon corps exploser de l'intérieur. Je regardais Red qui avait mal, elle aussi. Comme son pouvoir était au maximum, la pluie gelée qui frappait sa peau brûlante la blessait. Plusieurs filets de sang se mirent à couler sur sa peau. Je me relevais tant bien que mal. Je ne pouvais pas la laisser seule à la merci de Gabriel. Celui-ci tenta de m'empêcher de m'approcher mais comme mon corps étaient parcouru par des milliers de chocs, il se retrouva envoyer un peu plus loin de l'endroit où nous nous trouvions. Allongé. Red se mit à courir vers lui mais je l'en empêchais avec la main, si elle faisait un pas de plus, je n'hésiterais pas à l'envoyer valser elle aussi. « Tu restes. » Ma voix restait cependant douce, si je lui demandais tout cela c'était pour son bien et pour sa sécurité. Elle acquiesça, un peu contrariée et resta derrière moi. J'avançais jusqu'au corps de Gabriel, celui-ci ne pouvait pas bouger à cause des chocs qui traversaient son corps. Il lui arrivait ce qu'il m'était arrivée l'autre soir. Mon corps me blessait mais je ne pouvais pas m'arrêter maintenant. Pas tant qu'il ne serait pas loin de Red. Je sentais les pas de Red approcher alors que je me mettais à califourchon sur son corps. « Oh, ça me rappelle des choses tout ça. Toi au dessus, moi au dessous. » Alors que j'allais lui envoyer une nouvelle vague de chocs, Red me devança en lui donnant un bon coup de pied au ventre. Gabriel se contracta légèrement puis se remit à rire. Il était pathétique. « Laisse-moi le cramer, tu seras gentille. » Je fermais les yeux, la douleur n'était pas seulement dans ma peau mais aussi dans mes veines. Lorsque je rouvrais les yeux, ils étaient noirs comme la nuit. « Echo, si tu ne recules pas, je te promets que tu vas te retrouver dans le même état que lui. » Cette fois-ci, je ne rigolais plus et ça elle l'avait bien comprit. Elle me proposa d'user de ses pouvoirs pour calmer mes chocs mais je refusais. Elle se recula alors que Gabriel se remit à rire. Il devait croire que j'allais le libérer, que j'avais changer de camp. Je posais la main sur son cou et lui envoyait toute la puissance que je gardais en moi. Au début il continua de rire mais très vite, ses rires se transformèrent en pleures, puis en cris. Ses yeux à lui prirent une teinte noir, il tenta lever le bras pour en faire de même mais la pluie le clouait au sol. Ce n'était pas son pouvoir, il ne savait pas s'en servir. Il se mit à cracher du sang de la bouche mais je ne m'arrêtais pas pour autant. Gabriel finit par me supplier d'arrêter mais même ça, ça ne marchait pas. Ce fût seulement lorsque j'entendis les derniers battements de son cœur que j'acceptais de le lâcher. Il était très faible. Vraiment très faible. Je m'abaissais jusqu'à son oreille pour lui souffler ses propres mots : « Rentre-bien, enfin si tu y arrives. » Je l'assenais d'un coup de poing qui l'endormit. Puis me relevais, entrainant Red avec moi hors de la ruelle. Elle me re-proposa sa main mais je refusais, après avoir trouver un endroit à l'abri, je me mis au dessous pour me protéger de la pluie. « Qu'est-ce qui t'as prit ? Tu veux mourir, c'est ça ? » Elle semblait confuse. Évidemment, elle ne comprenait que si je n'avais pas été là, elle aurait été tuée voire pire. « Et lui pourquoi il t'a fais ça ? » Elle pointa mon arcade du doigt. Je baissais la tête. Je ne pouvais pas lui dire la vraie raison de son attaque. Je me grattais la tête, mes cheveux étaient encore tout mouillés. « Je n'ai pas besoin de toi pour me défendre Echo, nous ne sommes absolument rien pour l'autre alors arrête de faire comme si c'était le cas. »

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Lun 29 Nov - 20:20

J'aurais voulu le battre, jusqu'à ce qu'il me supplie d'arrêter, qu'il pleure toutes les larmes de son corps. Je voulais qu'il ait mal, qu'il se sente faible, et humilié. Humilié comme l'avait étée Midnight. J'avais voulu continuer mes coups, mais Elwyn m'en empêcha. Elle essaya d'abord de me reculer, puis ne voyant pas son geste fonctionner, attira mon attention en haussant la voix. « Echo, si tu ne recules pas, je te promets que tu vas te retrouver dans le même état que lui. » Comprenant qu'elle n'allait pas rester sans l'assener de coups, je me reculai. Elle était à califourchon sur son corps, et je ne pouvais m'empêcher de remarquer le sourire jubilant de mon frère. J'avais voulu écraser mon pieds contre sa face, mais j'avais promis à Midnight de rester en arrière en acquiesçant quelques instants plus tôt. Elle se pencha alors encore un peu plus et posa ses mains autour de son cou. C'est alors à ce moment que je compris que ce salaud allait passer un sale moment. Midnight laissa échapper de violents chocs, mais tous étaient contrôlés. Mais lorsque le rire de Gabriel retentit une nouvelle fois dans l'air, elle laissa son pouvoir prendre le dessus. Elle ne pouvait désormais plus le contrôler. Et il m'aurait été possible de l'aider, même si je le voulais. Gabriel souffrait, comme il n'avait jamais souffert, c'est vrai. Mais je remarquai des larmes couler le long des joues de Midnight. Mes mâchoires se serrèrent à cette vision. Et si elle ne voulait pas le blesser ? Et si elle le faisait à contre cœur. Mais l'instant d'après, un léger rictus se dessina sur ses lèvres, lorsque mon frère n'avait plus aucun contrôle de ses cris et ses pleurs. Les larmes de Midnight venait d'autre chose, je le sentais. La douleur ne devait pas y être pour rien. Gabriel lâcha un puissant et dernier hurlement de douleur. Et puis je vis ses yeux battre difficilement, il luttait pour les tenir ouverts. Midnight desserra sa poigne, mais je sentais toujours son souffle, à mon frère. Elle ne l'avait pas tué. Elle savait qu'elle ne pouvait pas. Elle se pencha à son oreille pour lui murmurer quelque chose. Il se recroquevilla avec le peu de force qui lui restait. Et elle l'assomma d'un dernier coup. Elle se releva, et essaya de reprendre ses esprits. Lorsqu'elle me vit plaquée contre un mur, tremblante, et presque tout aussi incapable qu'elle quand elle n'avait plus de contrôle de son corps. Elle courra vers moi et m'emmena dans un endroit à l'abri de la pluie. J'avais voulu lui tendre la main, pour essayer de calmer ses chocs, malgré ma propre douleur. Elle secoua la tête en signe de négation, et à la place, se rapprocha de moi pour que la pluie ne puisse plus m'atteindre. « Qu'est-ce qui t'as prit ? Tu veux mourir, c'est ça ? » Je fronçai les sourcils. Et vexée, je ne voulais absolument pas avouer que Gabriel aurait pu me mettre en pièce, j'étais trop fière, et trop orgueilleuse pour reconnaître que mon frère aurait pu avoir le dessus sur moi. « Et lui pourquoi il t'a fais ça ? » « Je n'ai pas besoin de toi pour me défendre Echo, nous ne sommes absolument rien pour l'autre alors arrête de faire comme si c'était le cas. » Je restai silencieuse. Incapable de rétorquer quoi que ce soit. J'avais ouvert la bouche, pensant trouver quelque chose à dire, mais les mots ne voulaient tout simplement pas sortir. J'étais blessée. C'est là que je me rendis compte que tous les coups et toutes les douleurs que je pourrais avoir ne me ferraient jamais plus de mal que ce que Midnight pourrait me faire, me dire. Ses mains tremblaient. Elle était trempée et cela ne l'aidait vraiment pas à calmer ses chocs. D'un geste réfléchi, et sans qu'elle ne s'en rende compte, je posai mes lèvres sur les siennes. Elle n'osait plus bouger, et je me reculai légèrement pour poser mon front contre le sien, attendant qu'elle n'ait plus aucun filets bleus parcourant son corps. Chose faite, je me reculai, et enfonçai les mains dans mes poches. « T'as sans doute raison, ouais. » Je tournai les talons. J'étais épuisée. Elle me rattrapa par le bras et j'eus la vision soudaine de Midnight faisant le même geste, mais à un autre moment. Tout se mélangeait. Pourquoi je vivais deux scènes à la fois ? Une scène dont je n'avais même pas le souvenir. Je fermai les yeux. « Red... » « RED, ARRÊTE. », mais mes mains ne voulaient pas se retirer de sa peau. Elle me repoussa alors d'un coup de pied, m'expulsant à l'autre bout de la pièce. « Red ? » Midnight effleura mon bras, attendant une réponse. Elle ne comprenait vraiment plus ce qu'il se passait. Je reçu un autre flash, et encore un autre lorsque Midnight attrapa ma main. Sans vraiment réfléchir, j'enlevai ma veste, je voulais voir mes bras, voir si ces cicatrices étaient réellement là. Je relevai ma tête vers Midnight, le regard embué. « Qu'est-ce qu'il se passe ? Je... je vois des choses. Avec toi. On se bat, et ces cicatrices, c'est... c'est de moi ? »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mar 30 Nov - 9:07

Un lourd silence s'installa entre moi et Red. J'avais regrettée mes mots aussitôt qu'ils étaient sortis de ma bouche. Ce n'était qu'un pur et simple mensonge. Quelque chose dit sur le coup de la colère, rien de plus. Comment pouvais-je dire une telle chose alors que quelque jours auparavant, je lui avais débloquer ses souvenirs et révéler tout ce que je lui cachais depuis bien des années. Y comprit mon amour pour elle, même si ce n'était pas une chose que je lui avais dit clairement. Je fermais les yeux, la douleur traversait petit à petit tout mon corps, et vraiment tout mon corps. Je tremblais, et de froid, et de douleur. Deux lèvres se posèrent sur les miennes, celles de Red. Je savais qu'elle ne cherchait à m'aider. Je ne bougeais plus, comme pétrifiée par son geste. Le contact de ses lèvres était la chose la plus douce qu'il m'avait un jour été autorisé à sentir. Mes chocs étaient lentement remplacés par de légers frissons qui faisaient vibrer mon corps. Red coupa le contact de nos deux lèvres et déposa son front sur le mien. Attendant que tout les filets bleus qui me traversait disparaissent. Aussitôt fait, elle se dégagea pour remettre ses mains dans ses poches. Je séchais mes yeux embués de larmes. Je n'aimais pas me sentir aussi faible et surtout pas devant elle. Mais je la remerciais pour ce qu'elle venait de faire. J'allais déjà mieux. « T'as sans doute raison, ouais. » Elle se mit à partir mais je refusais de la laisser partir dans un tel état. Red était très sensible, la laisser seule dans cet état dans les rues reviendrait à la transformer en une proie pour les autres. Je lui attrapais son bras. Red se stoppa net. Ses jambes fléchirent légèrement, elle ferma les yeux et ses mains vinrent se déposer sur ses tempes. Elle avait mal à la tête. « Red ? » Je caressais son bras pour être certaine qu'elle était encore avec moi et non pas ailleurs. J'avais l'impression qu'elle était atteinte de visions et qu'elles étaient la raison de son maux de tête. Elle ouvrit les yeux et retira ses yeux en prenant soin de ne pas me toucher. J'attrapais sa main, consciente que mon toucher ne pourrait pas l'apaiser mais espérant que j'avais tout de même un tel pouvoir en moi. Ses bras étaient pleins de cicatrices. « Qu'est-ce qu'il se passe ? Je... je vois des choses. Avec toi. On se bat, et ces cicatrices, c'est... c'est de moi ? » Son regard était embué de larmes. Comment pouvait-elle se souvenir de tout ça alors que je lui avais effacée sa mémoire ? Je pris son visage entre mes mains. « Je crois que tu es fatiguée, Red. » Lui dire la vérité alors qu'elle m'avait demandée de tout oublier n'avait absolument aucun sens. Elle retira d'un coup son visage de mes mains, elle savait que je lui mentais, elle n'était pas dupe. « Arrête de me mentir, tu sais très bien ce qu'il se passe. Réponds-moi ! » Je baissais la tête pour me mordre légèrement ma lèvre mais elle me la releva en me tapotant légèrement la main pour que j'arrête. J'acquiesçai. Je pointais du doigt ma lèvre, un point au dessus ma poitrine et deux-trois cicatrices sur ses lèvres. « On s'est battues. Mais tu n'as fais que celles-ci. Les autres ne sont pas de toi. Et je n'ai pas mal. » Une larme roula sur sa joue, je tendis le dos de ma main pour la sécher mais elle me devança. Comme si nos deux toucher l'effrayait. Elle tourna un moment en rond puis avant même que je ne pus comprendre ce qu'il se passa, elle shoota dans le mur en briques. Je sursautais légèrement, surprise. J'allais lui dire que ce n'était rien mais elle m'empêcha automatiquement de parler comme si elle avait deviner mes prochaines paroles. « Mais je t'ai fais mal, Elwyn. » Elle en parlait comme si c'était un drame. J'en prenais plein le corps pratiquement tout les jours. Que ce soit elle ou Gabriel, il y avait aussi les autres démons, les chasseurs et les anges. Mon corps était plein de marques qui guérissaient et disparaissaient petit à petit. Red déposa sa main sur mon ventre, à l'endroit exact de la cicatrice que m'avait fait Gabriel. Comment se souvenait-elle d'une telle chose ? Elle me regarda avec un air interrogateur. «Tu n'es pas la seule. Je t'ai fais mal aussi, Echo, ce n'est pas la fin du monde. » Elle semblait rassurée et même apaisée de ne pas m'avoir fait cette cicatrice mais elle me dévisagea à mes derniers mots. Il était vrai que je détestais la blesser par dessus mais je ne voulais qu'elle ne pense qu'elle était la seule à m'avoir blesser, je voulais lui retirer un poids de culpabilité. Elle se mit à secouer la tête et diverses larmes coulèrent de ses yeux. Je l'attirais contre moi. Je savais que c'était son pouvoir qui agissait sur elle et qu'elle n'arrivait plus vraiment à le contrôler car elle était elle-même émotionnée. Elle enfouit sa tête dans mon cou et après une grande hésitation, j'embrassais sa joue et la serrait contre mon corps tout en lui frottant le dos. Nous sommes restés comme ça pendant diverses minutes puis elle se retira de mon étreinte et sécha ses dernières larmes. « Pourquoi je ne m'en souviens pas ? » Le problème était pourquoi elle s'en souvenait. Je ne pouvais pas lui mentir, ce n'était pas la meilleure solution vu son état et puis elle devinerait que je n'étais pas sincère. « Tu m'as demandée de t'effacer tes souvenirs. » Elle se mit légèrement à rire, Red ne savait pas que je possédais ce pouvoir. En réalité, je bloquais les mémoires avec un mes chocs et ils restaient enfermées comme si elles étaient dans une vrai prison. Elle se tût lorsqu'elle vit que j'étais on ne peut plus sérieuse. « Pourquoi ? » Je baissais la tête et shootais dans un petit caillou au sol. « Parce que je t'ai révélée des choses que je te cache depuis ta naissance et que finalement, tu préférais ne pas savoir. »

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mar 30 Nov - 20:22

« Je crois que tu es fatiguée, Red. » Je secouai la tête, incapable de croire ce qu'elle me disait. Évidemment que j'étais fatiguée, mais cela était bon pour les humains, par pour nous. Elle ne voulait tout simplement pas m'avouer ce qu'il s'était passé. Je me dégageai de son emprise, même si son toucher m'avait provoqué quelques frissons. « Arrête de me mentir, tu sais très bien ce qu'il se passe. Réponds-moi ! » J'écartai légèrement les bras, attendant une réponse. Mais elle baissa la tête à la place. Elle allait se mordre la lèvre mais je l'en empêchai, agacée, en attrapant sa main. « On s'est battues. Mais tu n'as fais que celles-ci. Les autres ne sont pas de toi. Et je n'ai pas mal. » Elle me montra les cicatrices en questions. J'étais perdue et désemparée qu'elle m'avoue que ces cicatrices venaient de moi, mais encore plus en rage de savoir que quelqu'un d'autre avait osé la toucher. L'idée de retourner vers Gabriel m'était soudainement beaucoup plus forte. À défaut de pouvoir me défouler sur mon frère, je refoulai ma colère sur le premier mur que je vis. Midnight sursauta légèrement, ce qui me fit reporter mon attention sur elle. Il ne fallait pas que je perde les pédales, pas maintenant. Pas encore. « Mais je t'ai fais mal, Elwyn. » Je m'en voulais. Je m'étais promis de ne jamais lui faire de mal. Pendant un bref instant, j'en oubliais même être un démon. Savoir que j'avais pu poser la main sur elle me terrifia. « Tu n'es pas la seule. Je t'ai fais mal aussi, Echo, ce n'est pas la fin du monde. » J'étais un semblant apaisée, mais perdue. Plus que jamais. Pourquoi lui aurais-je fait du mal ? Il était clair que nous nous avions déjà échangé des coups, sur la colère, l'agacement, ou pour une simple parole dite de travers, mais je n'avais été jusqu'à lui laisser autant de marques. Elle attrapa un bout de ma veste pour m'attirer contre elle. Mon corps était encore tremblant, j'étais trop perdue dans mes pensées pour pouvoir arriver à contrôler la chaleur se propageant dans mes veines. J'avais enfui ma tête dans sa nuque, et après quelques instants, elle déposa un baiser sur une de mes joues. J'avais frissonné, même si ma douleur ne passait toujours pas. « Pourquoi je ne m'en souviens pas ? » Elle m'avoua alors qu'elle m'avait effacé mes souvenirs. Je me reculai légèrement. Pourquoi avait-elle fait ça ? Mais je devinais à son regard qu'elle n'en était pas la réelle responsable. Je la questionnai à nouveau à ce sujet, et elle me répondit, à ma grande surprise. Mais sa réponse me rendit encore plus perplexe. « Parce que je t'ai révélée des choses que je te cache depuis ta naissance et que finalement, tu préférais ne pas savoir. » Je relevai mon regard d'un geste soudain vers le sien. Elle ne me mentait pas, elle était sincère, ses yeux bleus azures me le prouvaient. J'essayais de comprendre ce qui avait pu me pousser à lui demander une telle chose. Et pourquoi je l'aurais laissée seule ? Elle devait se sentir comme abandonnée. Je n'avais pas du m'en rendre compte lorsque je lui avais demandé de faire une telle chose sur moi. Je penchai la tête, tout s'assemblait peu à peu, mais trop de choses restaient en suspends. La démone avait toujours la tête baissée. Elle jouait pensivement avec un petit cailloux se trouvant à ses pieds. Elle regrettait tout ce qu'il venait de se passer. Je réfléchissais à une façon de rattraper mon erreur. J'essayais de savoir comment récupérer mes souvenirs, quand une solution évidente m'apparut. Je soupirai légèrement. Je m'avançai vers le corps transi de froid de Midnight et lui relevai délicatement son menton. Elle me regarda, un peu perdue, mais ne se dégagea pas pour autant. Mes lèvres se posèrent contre les siennes. Elle frissonna et hésita à répondre, mais je restai collée à elle, attendant une réaction. Et puis doucement, sa main descendit jusqu'à ma hanche, elle rapprocha son corps au mien et refermait ses lèvres sur les miennes. Sans vraiment m'en rendre compte, elle me fit reculer jusqu'à une vitrine. Mon dos s'y plaqua dans un bref geste, et elle captura mes lèvres. Nous nous étions déjà embrassées. Comme des démons le font. Pour le jeu, le luxe de pouvoir embrasser une personne aussi attirante qu'un être doté d'un charme démoniaque. Mais là, là, c'était différent. Quelque chose d'inconnu, une drôle de sensation. Elle laissa glisser sa main libre dans mes cheveux, mais prise d'un mal de tête incontrôlable, je du me reculer. Mes mains se plaquèrent de part et d'autre de ma tête, comme si cela allait m'aider à lutter contre la douleur, mais il n'en était rien. Une série de flash me frappèrent de pleins fouets. Je revoyais absolument tout. Nos mots, nos gestes, notre colère. Je nous voyais chez Midnight, elle entrain de me soigner, et puis l'instant d'après, je revoyais ses coups venir me percuter. La douleur était presque insupportable, mais les informations ne m'étaient plus si étrangères maintenant. Midnight m'avait déjà informé de tout cela. Même si revoir les images ne m'enchantait pas. Je rouvris les yeux lorsque la douleur se calma. Midnight était restée contre moi, et enserra cette fois-ci mon visage de ses deux mains, comme pour essayer de me reprendre, mais à nouveau mon mal de tête se fit plus fort. C'était comme si ma tête allait se fendre en deux. J'entendais une voix, celle de Midnight, je revoyais des photos tomber contre les draps du lit. Et tout me revint en un seul claquement de doigts. Les images ne défilaient plus, mais tous mes souvenirs m'étaient revenus, j'en étais sûre. Des larmes perlèrent doucement contre mes larmes et s'écrasèrent contre les mains de Midnight. Je détestais, à ce moment précis, être un démon. Un de ses enfants. Un élu. Je repris ma respiration et posai mon regard défait sur Elwyn. Elle comprit ce qu'il se passait et essaya de resserrer son étreinte, de peur que mes émotions reprennent le dessus, mais il était trop tard. Je restai devant elle, les lèvres entrouvertes. J'essayai de me dégager et elle se recula à son tour. Soudain, je martelai son corps de poings, de légers coups de poings, partout où je le pouvais. « Pourquoi tu m'as écoutée ? » J'avais ponctué tous mes mots de coups, à chaque fois un peu plus puissants les uns que les autres. Elle n'avait pourtant pas mal, car malgré tout, tous mes gestes étaient contrôlés. J'avais juste envie de la faire réagir. Je m'arrêtai, le souffle court. « Pardon. Je n'avais pas le droit de te demander ça. »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mer 1 Déc - 14:30

Je l'entendis soupirer et deux doigts se posèrent sous mon menton pour me relever la tête. Mes yeux se noyèrent dans les siens. J'étais confuse. Pourquoi lui avais-je dit une telle chose, elle était bien mieux ainsi. En lui disant, j'allais à l'encontre de sa volonté et de celle de Midnight. Alors que je prenais une légère bouffée d'air frais, les lèvres de Red se plaquèrent sur les miennes avant même que je ne puisse crier garde. Ce simple toucher fût la raison d'une multitude de frissons qui traversèrent mon corps à petit feu. Elle attendait une réponse. J'étais faible, bien trop faible pour pouvoir lui résister. Et je savais que si je lui répondais maintenant, ce baiser serait différent de tout ceux que nous avions déjà échangés. Car j'en aurais été l'auteur et en tant qu'auteur, je n'allais pas savoir me contrôler. Je laissais glisser ma main sur sa hanche pour la rapprocher et sceller mes lèvres sur les siennes. Mon cœur battait de mille feu pour elle. Si fort, que j'en avais presque mal. Petit à petit, je l'entrainais vers une vitrine de magasin abandonné où je plaquait son corps. Je rattrapais ses lèvres, ma langue se mêla à la sienne. Mes lèvres descendirent sur son cou pour y déposer une centaine de baisers alors que mes mains se noyaient dans les boucles de sa chevelure brune. Je ne contrôlais plus mes faits et gestes. Mon cœur était l'unique maître de moi-même. Red se recula violemment et j'arrêtais mes baisers pour l'examiner. Quelque chose n'allait pas. Elle allait mal. J'encerclais son visage de mes mains. « Red ? » Elle était ailleurs, ses yeux étaient fermés. Ce n'était pas bon et c'était de ma faute. C'était à cause de mes baisers. Jamais je n'aurais dû répondre à son baiser, jamais. Elle était dans le même état que lorsque je lui avais révéler ses souvenirs et je me doutais que par mon baiser, j'avais supprimée la barrière entre la réalité et son passé à nouveau. Elle avait mal et c'était de ma faute, à moi et moi seule. Elle rouvrit les yeux, comme calmée. Je l'attirais contre moi et caressai sa joue d'un doigt. J'aurais voulue absorber sa peine et sa douleur mais seule elle avait ce pouvoir, pas moi. « Red, reprends-toi. S'il te plait. » Des larmes se mirent à couler de ses yeux, pour rouler sur ses joues et s'écraser sur le dos de mes mains. Elle n'allait pas le supporter. Toute cette émotion, elle n'allait pas le supporter. Je la vis inspirer un bon coup avant de me regarder, décomposée. Elle m'en voulait. Je tentais de la serrer contre mon corps pour la calmer mais elle m'en empêcha. Je me reculais et enfonçais mes mains dans mes poches. Mais avant que je ne puisse comprendre ce qu'il se passait, Red se mit à marteler mon corps de coups de poings, certes léger mais douloureux non pas pour la force, mais parce que c'était elle. J'encaissais, je savais qu'elle avait besoin de se défouler sur quelqu'un et plutôt moi que le mur. Elle se laissait contrôler par ses pouvoirs. « Pourquoi tu m'as écoutée ? » Elle avait laisser un espace entre chacun de ses mots pour m'indiquer que c'était réellement sérieux. Mes yeux n'embuèrent de larmes mais je ne pleurais pas, je ne pouvais pas pleurer. Mais elle l'avait remarquer. Elle arrêta ses coups pour le regarder, essayant de comprendre la cause de mon silence. « Pardon. Je n'avais pas le droit de te demander ça. » Et si, elle en avait tout les droits. Elle n'en avait pas conscience mais elle me contrôlait totalement. À chaque fois qu'elle m'avait demander quelque chose, je l'avais fais. Ce lien qui nous unissait était bien plus puissant qu'elle ne le pensait. Je l'avais compris avec le temps. Il m'était impossible de dire non à une demande, comme il était impossible de dire non à une de mes requêtes. La preuve fraiche était qu'elle m'avait obéit et s'était tenue loin de Gabriel plus tôt. « Red si je pouvais moi-même me les effacer, je le ferais sans une hésitation. Tu avais tout les droits de me demander une telle chose. » Et je disais vrai. Je savais ce que c'était de vivre jour après jour avec les souvenirs de Midnight et c'était loin d'être quelque chose que je souhaitais à quelqu'un d'autre. « Crois-moi, tu n'en veux pas de ses souvenirs. » Elle baissa la tête, légèrement pensive. Mais elle refusa ce que je lui proposais d'un non de la tête. Je soupirais. Elle ne savait pas ce qu'elle disait. Je pouvais lui faciliter la vie et pourtant elle refusait. Je pris la main de Red et la posait sur mon cœur. Elle me regarda, légèrement suspecte. « Fais-moi confiance. » Elle acquiesça et lentement je posais mes lèvres sur les siennes. Nos paupières se fermèrent en un geste unique. Je lui montrais mes souvenirs. Je passais rapidement ceux de Midnight pour arriver au moment de ma naissance. Elle vit ce que Midnight m'avait demander pour ses souvenirs et la promesse que j'avais faite. Je passais rapidement mon enfance, tout en lui montrant tout de même certains moments où je ne faisais que la regarder au loin ou où je la défendais. Des moments où je pleurais aussi, en secret bien évidemment car père n'aurait jamais autoriser cela de moi. À mon premier baiser avec Gabriel, je sentis le corps de Red se crisper mais elle ne rompit pas le contact surtout lorsqu'elle vit que je m'étais mise à pleurer juste après celui-ci. Je lui remontrais quelques moments avec elle qu'elle connaissait déjà et une image s'imposa. Une image où j'étais dans un lit avec son frère. « À quoi tu penses ? » J'avais souris et une multitude de moments avec Red étaient apparus. Je ne pensais qu'à elle, même dans les moments les plus critiques. Je lui montrais des scènes de lorsque je faisais des recherches sur notre passé. Moi face à la pierre tombale de Midnight et Red que j'avais fleuri. Je voulais qu'elle comprenne que ce n'était pas une chose simple de vivre avec ses souvenirs et qu'elle prenait peut être la mauvaise décision en les gardant. Notre dispute de l'autre soir me revint en tête jusqu'à celle avec Gabriel. Je voulais rompre le contact car je refusais qu'elle voit une telle chose mais elle m'en empêcha, me resserrant contre elle. À chacun des coups de Gabriel, je pensais à elle. C'était elle qui me permettait de résister à chacun des coups de Gabriel, son sourire. Je finis par réussir à l'écarter même si elle avait pratiquement tout vu. Je serrais les dents. Elle s'approcha et me toucha les cheveux, elle vit les quelques mèches que Gabriel m'avait brulé. « Echo, le point n'est pas là. Je ne veux pas que tu aies une vie comme la mienne. Une vie où quoique tu fasses, tu ne penses qu'à une seule et unique personne. Echo tu ne sauras même pas te contrôler, à chacun de tes faits et gestes, tu penseras à moi. Je ne veux pas être celle qui brise ton idylle avec mon frère. Avec ses souvenirs, tu perds ton libre-arbitre, tu vas constamment être influencée par notre passé. Je ne veux pas. » Elle secoua la tête. Je savais qu'elle pensait encore à Gabriel mais en prenant son visage entre mes mains, je la fis revenir sur Terre. « Laisse-moi t'enlever tout ça. »

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mer 1 Déc - 21:51

« Fais-moi confiance. » J'avais simplement acquiescé, ne sachant même pas ce qu'elle comptait faire, ou ce qu'elle allait dire. Et puis elle redéposa ses lèvres sur les miennes. Je répondis au baiser, mais bien vite, des souvenirs, ses souvenirs, se mirent à défiler. Étrangement, la douleur ne se fit plus sentir, je ressentais juste Midnight à mes côtés, et les flash se dérouler dans ma tête. Elle me montra sa naissance, la promesse qu'elle avait faite à Midnight, des moments dont je n'avais même plus de souvenirs, où je voyais Elwyn me surveiller, garder un œil sur moi, pour que rien ne m'arrive. Un autre souvenir arriva, un que je n'aurais pas voulu voir. Son premier baiser avec mon frère. J'avais voulu me dégager, mais elle m'avait serrée encore plus fort contre moi. Je remarquai alors les larmes qu'elle avait versées, mais cela n'effaçait pas le mal que je ressentais en voyant ces images. En sachant qu'elle avait été si proche de lui. Cela me dépassait. L'image suivante me crispa encore plus. Elle était dans le lit de Gabriel, elle souriait. Évidemment, la raison pour laquelle elle me montrait cela était qu'elle pensait à moi. Mais je ne le voyais pas de cette façon. Le dernier sourire qu'elle voulu me montrer, ou plutôt, qu'elle n'avait plus su contrôler, était celui de mon frère entrain de la battre, et à en jouir. Cette fois-ci, c'était Elwyn qui avait voulu se retirer, mais c'était à mon tour de la maintenir collée à moi. Quand j'en avais assez vu, je me reculai doucement, et elle se dégagea de mon étreinte. Elle était gênée de m'avoir montré tous ces moments, et j'étais en colère de voir la place que Gabriel avait dans son univers, même si sa place n'était pas une place de choix, il en avait une. Je souris nerveusement alors qu'elle soupira légèrement. « Echo, le point n'est pas là. Je ne veux pas que tu aies une vie comme la mienne. Une vie où quoique tu fasses, tu ne penses qu'à une seule et unique personne. Echo tu ne sauras même pas te contrôler, à chacun de tes faits et gestes, tu penseras à moi. Je ne veux pas être celle qui brise ton idylle avec mon frère. Avec ses souvenirs, tu perds ton libre-arbitre, tu vas constamment être influencée par notre passé. Je ne veux pas. » Je secouai la tête. Je n'allais pas refaire deux fois la même erreur, même si elle me suppliait de le faire. Je n'allais plus la laisser seule à supporter ça. « Laisse-moi t'enlever tout ça. » Je me reculai, de peur qu'elle ne me force à l'écouter. Je soufflai. « Non. » Elle essaya de se rapprocher, mais au plus elle s'avançait, au plus je reculais. Elle semblait exaspérée. Quant à moi, j'étais simplement fatiguée, mais s'il fallait qu'on se batte sur cette question, elle ne gagnerait pas. Elle me demande à nouveau de la laisser faire, mais je secouai la tête en signe de négation. Il était hors de question qu'elle m'efface mes souvenirs. « Tu ne m'effaceras rien, Elwyn. J'ai fait la connerie une fois, pas deux. » Elle plissa les yeux et tenta à nouveau de se rapprocher. J'écartais les bras et écarquilla les yeux, exaspérée. « C'est quoi le problème ? T'as pas compris ? Je ne veux pas. » Je me retournai et enfonçai les mains dans les poches pour me rendre jusque chez moi. Évidemment, Elwyn me suivit et était prête à m'attraper à la prochaine occasion. Je lui lançai doucement de me lâcher, mais elle ne voulait pas m'écouter. Elle voulait maintenant m'effacer ces souvenirs. J'avais du mal à comprendre sa réaction, mais Gabriel ne devait pas y être étranger. Je craquai les os de mes mains les uns contre les autres dans un bruit sonore. Midnight était alors parvenue à me rattraper et agrippait un bout de ma veste. Je me retournai pour lui faire face, elle était essoufflée, et énervée surtout. J'attrapai sa main dans la mienne et la rapprochai un peu plus de mon corps. « Arrête ton petit jeu. » Elle secoua la tête, le regard renfrogné. « Tu comprends pas. » Elle essaya de poser ses doigts sur mes tempes, mais je l'en empêchai d'un vif mouvement. « N'y pense même pas. » Elle releva alors la tête, j'avais cru apercevoir des larmes, mais ses yeux prirent une teinte dorée. C'était la première fois que ses yeux prenaient une telle couleur. Je n'avais pas même pas connaissance de ce don - si s'en était un. Je rattrapai alors à nouveau ses mains, les deux cette fois-ci. J'essayai alors de calmer, sans qu'elle ne s'en rende compte, et la seule chose qui émanait d'elle était de la peur. Je penchai la tête et soupirai. Ma main libéra une des siennes et vint se poser sur sa joue. « Tu n'as pas à subir ça seule encore plus longtemps. Quant à Gabriel, la prochaine fois, tu me laisses faire. »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Jeu 2 Déc - 16:24

Elle ne voulait plus. Peut être que lui montrer mes souvenirs n'était pas une si bonne idée finalement. Elle gardait une certaine distance entre nous pour être certaine que je ne tente pas de lui retirer ses souvenirs par la force. Je me rapprochais mais elle se recula en soufflant. « Non. » Je soupirais et tentait une nouvelle fois de l'attraper seulement à chacun de mes pas vers l'avant, ses pas allaient vers l'arrière. « Tu ne sais pas ce que tu dis. » dis-je, lasse de la situation. Elle croisa ses bras sous sa poitrine. Elle était déterminée à me refuser ce que je lui demandais. Bien sûr, j'aurais pu la forcer à me laisser lui enlever ses souvenirs mais ce serait injuste, ça lui appartenait, je ne pouvais pas faire une telle chose. « S'il te plait. » Elle refusa de la tête et je passais la main dans mes cheveux. « Tu ne m'effaceras rien, Elwyn. J'ai fait la connerie une fois, pas deux. » Je plissais les yeux et dans un moment de silence, tentait de me rapprocher d'elle. Elle écarta les bras, exaspérée au maximum. « C'est quoi le problème ? T'as pas compris ? Je ne veux pas. » Elle tourna les talons pour se mettre à marcher jusqu'à chez elle. Je la suivais. Je ne pouvais pas la lâcher, pas la laisser avec ses souvenirs. Pas avec mes souvenirs. Ceux que je lui avais montrer avec Gabriel. Ce qu'il s'était passer plus tôt n'était qu'un aperçu de ce qui pourrait réellement arrivé. Autant perdre Gabriel ne me posait pas d'énorme problème, autant perdre Red équivaudrait à la fin d'un monde pour moi. « Red.. » Elle fit la sourde oreille et continua son chemin. J'enfonçais mes mains dans les poches de mon jean et rabattit ma capuche sur ma tête, même si la pluie était passée. Elle se tourna pour voir si j'étais toujours là. « Lâche-moi. » Je l'entendis craquer les os de ses mains, je profitais de ce léger son pour accélérer mes pas et la rattraper. Nous étions sur le pas de sa porte. J'attrapais un bout de sa veste pour la forcer à se retourner. J'étais lasse qu'elle me traine comme ça depuis que nous avions quitter la ruelle. Je voulais en terminer. Elle attrapa ma main et me resserra contre elle. « Arrête ton petit jeu. » Elle était si innocente. Elle n'avait aucune idée de quoi elle parlait, elle ne savait rien. Je secouais la tête. « Tu comprends pas. » Lentement, je tentais de poser mes doigts sur ses tempes mais elle m'attrapa par les poignets et m'en empêcha. Je baissais la tête. « N'y pense même pas. » Je soupirais et relevais la tête pour la regarder droit dans les yeux. J'avais peur qu'elle ne s'attaque réellement à Gabriel. Elle prit mon autre main et me garda un certain temps contre elle, comme si elle comprenait mes peurs. Elle lâcha une de mes mains pour la poser sur ma joue qu'elle caressa légèrement avec ses doigts. « Tu n'as pas à subir ça seule encore plus longtemps. Quant à Gabriel, la prochaine fois, tu me laisses faire. » Je me mis à rire nerveusement. J'aurais souhaitée lui répondre mais je sentis une odeur que je ne connaissais que trop bien provenir de l'intérieur de l'appartement. Celle de mon frère. J'eus le temps de pousser Red et de la tenir contre moi avant que la porte n'explose et ne vole plus loin dans la rue. Je fis un pas vers l'entrée mais Red me retint par le bras. « Tu n'es pas en état. » Je lui souris et la forçais à me lâcher, je n'avais pas le choix. Si je ne répondais pas à James, il s'en prendrait à Red. Je passais le pas de la porte et je sentis aussitôt un objet voler vers moi, je me retournais et brisait la chaise en mille morceaux avec mon pouvoir. James apparût dans le coin d'une pièce. Derrière Red. Il lui chantonna quelque chose à l'oreille, en usant de son pouvoir et je devinais qu'il lui avait ordonner de ne plus bouger. Red allait donc assister à quelque chose où elle ne pourrait pas intervenir, juste regarder. « Alors ma chère sœur, c'est comme ça que tu traites ton grand frère ? Même pas un petit câlin ? » J'attrapais un objet en cristal que je lui envoyais au visage mais il parvint à l'éviter. Il fonça sur moi et avant que je ne puisse crier garde, m'envoya un coup de poing qui me fit tomber à terre. Il se mit à califourchon sur moi tout en maintenant mes poignets au sol, comme ça je ne pouvais pas utiliser mes pouvoirs contre lui. « Je peux savoir ce que tu fais au juste ? Tout d'abord tu blesse ton fiancé et maintenant, tu flirtes avec la mienne ? C'est encore un de tes satanés plans pour nous monter tous les uns contre les autres ? » Je pris une bouffée d'air frais, tentant en vain de me libérer de son emprise. Quelque chose, une autre odeur se fit sentir. J'étais fichue. Ils allaient me terminer, tout les deux. Le visage de Gabriel apparût dans mon champ de vision. « Tu n'imagines pas combien ça me fait plaisir de te revoir, chérie. » Son pied s'abattit sur mon visage ce qui fit rire James. Mes yeux s'emburent de larmes. Ils m'avaient tendus un piège. Je ne pouvais même pas créer un champ de force car si je le faisais, ils s'en prendraient à Red jusqu'à ce que je l'annule. Je vis une larme rouler sur le visage de Red, je savais qu'elle explosait de l'intérieur mais que ce n'était pas de sa faute, elle ne pouvait rien faire. Moi-même j'avais déjà été victime du pouvoir de mon frère. « Qu'est-ce que vous voulez ? » Gabriel écrasa mon bras et je me mordis la lèvre pour m'empêcher de crier à cause de la pression qu'il exerçait sur mes os. James colla son visage au mien. « On va te détruire Elwyn, enfin Echo va te détruire. Et après je détruirais Gabriel comme ça il pourra rester en enfer avec toi et j'ordonnerais à ta sœur de ne plus rien éprouver pour toi. » Je me mis à hurler. Ils ne pouvaient pas faire ça, ils n'avaient pas le droit. Je lançais un regard suppliant à Gabriel, comme si cela servait à quelque chose, mais il détourna le regard faisant comme si la proposition de James était la meilleure solution pour lui et moi. Je le détestais. Je crachais sur le visage de mon frère qui me gifla de suite après. Gabriel m'attrapa les poignets et James se releva pour s'approcher de Red. « Eze, s'il te plait. » Des larmes roulaient sur mes joues. « Tu t'affaiblis, un démon ne pleure pas. » James s'approcha de Red qui n'avait pas quitter la même position depuis plusieurs instants déjà. Il lui souffla quelque chose à l'oreille qui la libéra se son sort puis elle se mit à marcher vers moi, les yeux rouges. James me lança un affreux sourire. « Vas te faire foutre, Eidrian. » La main de Red se posa sur mon cou qui se mit à chauffer automatiquement. Ces chiens lui avaient demander me brûler. Je serrais les dents, tout en tentant de limiter mes larmes de couler. Gabriel détournait son regard. « Tu n'es qu'un lâche. » La douleur était de plus en plus insupportable. Je cherchais le regard de Red mais celle-ci l'avait concentré sur mon cou. Je me débattais pour que Gabriel me lâche mais il n'en fit rien. Mon regard croisa celui de Red. « Attaque Gabriel. » lui avais-je chuchoter. Les yeux de Red prirent une teinte dorée et sa main passa de mon cou sur celui de Gabriel. J'en profitais pour envoyer James avec mon pouvoir loin de la pièce. J'attrapais la main de Red et la serrait contre moi, j'utilisais mes dernières forces pour créer un champ d'énergie. « Je ne sais pas combien de temps je vais tenir Red. »

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Ven 3 Déc - 20:21

Dès le moment où James avait laissé son regard s'accrocher à moi, je savais qu'il ferait tout pour que je reste immobile. Debout dans l'encadrement, éclairée par les flammes de mon frère, se tenait celui qui m'était normalement destiné, James. Il s'avança d'un pas léger pour venir se placer en face de moi. Je n'avais pas eu la temps de bouger, il était déjà fixé au creux de mon oreille. « Ne bouge pas ma beauté, ton heure n'est pas pour maintenant, laisse nous faire. Laisse nous faire, et tout ira pour le mieux. » Il se recula légèrement alors que ses yeux prenaient une couleur d'un vert perçant. Il pencha la tête en sautillant légèrement. Il pouffa comme une fillette l'aurait fait et se retourna, un large sourire au lèvre. « Pour toi, du moins. » James était un démon chanteur, il lui suffisait de murmurer quelques paroles d'une voix chantante pour obtenir tout ce qu'il voulait, et ce, de tout le monde. Y comprit les démons. Il en avait souvent abusé, malgré nos mises en garde. Le seul qui n'avait pas encore été victime de ses agressions était son grand ami Gabriel. Je vouais une haine profonde envers les deux démons, mon frère, comme mon promis. En les voyant s'avancer d'un sourire carnassier vers Elwyn, des larmes perlèrent sur mes lèvres, mais j'étais pourtant incapable de bouger. Je sentais juste mes larmes s'écraser contre ma peau, et cette même peau émaner une chaleur qui brûlerait n'importe quel humain comme de la braise ardente. Il était trop vicieux, et trop démoniaques pour espérer qu'ils ne s'en prennent pas à elle. « Qu'est-ce que vous voulez ? » « On va te détruire Elwyn, enfin Echo va te détruire. Et après je détruirais Gabriel comme ça il pourra rester en enfer avec toi et j'ordonnerais à ta sœur de ne plus rien éprouver pour toi. » Elle hurla, de désespoir, de douleur. Elle cria pour tous les maux qu'elle avait, pour tout ce qu'elle ressentait, et qu'elle ne pouvait pas exprimer en temps normal. J'avais voulu me précipiter vers elle, mais j'étais immobilisée, et il fallait croire que le pouvoir de James lui permettait également d'infliger une douleur corporel à toute personne essayant de se défaire de son sort. Une énorme décharge traversa mon corps, et pourtant, personne ne le remarqua, car je n'étais plus maitre de mon corps, et même parler m'était impossible. James qui était aux côtés de Gabriel se recula délicatement et vint se poster derrière moi. « Vas t'occuper d'Elwyn. » Je m'avançai alors vers elle à contre-cœur. Elle avait baissé la tête, et ma main en profita pour s'abattre autour de son cou. Elle hurla et essaya de se dégager de Gabriel qui la tenait pour qu'elle ne s'échappe pas. Elle essaya d'attirer mon regard, et lorsque mes yeux croisèrent les siens, mon cœur se brisa à nouveau. Elle me suppliai d'arrêter, de cesser cette douleur insupportable. « Attaque Gabriel. » Elle avait soufflé avec le peu de voix qui lui restait. Je restai face à elle, les yeux embués, le regard rouge. Et peu à peu, ma main se décolla de sa peau. Ma respiration se bloqua nette, j'avais récupéré mon corps, son contrôle. Seule Midnight pour le remarquer, mais mes yeux prirent une teinte dorée, assez inhabituelle pour un démon, et pourtant, cela faisait plusieurs fois que cela nous arrivait. D'un geste précis et presque invisible, ma main se retrouva plaquée au cou de mon frère. Il émit un hurlement brisant l'air. James se remit correctement, mais Midnight était déjà sur lui, essayant de le faire reculer comme elle le pouvait. Toujours mon attention posée sur Gabriel, ce n'est que lorsque Midnight attrapa ma main que je me rendis compte de sa présence à mes côtés. Elle créa un champ de force, mais ses membres tremblaient, elle n'allait vraiment pas tenir très longtemps. « Je ne sais pas combien de temps je vais tenir Red. » Sans vraiment réfléchir, j'attrapai la main de Midnight pour y entrelacer mes doigts. Je prenais une grande inspiration, et avant que j'eus le temps de me questionne de ce qu'il se passerait maintenant, une lumière blanche balaya toute la rue. Les deux démons se retrouvèrent projeter de part et d'autre de la rue, pour finir écrasés contre les briques du mur. Midnight posa son regard perdu sur moi, mais je n'avais aucune réponse à ce qu'il venait de se passer. La lumière, quant à elle, se tamisa pour finalement ne former qu'un léger halo nous entourant. Je défis nos mains, et il n'y eut alors plus aucuns rayons. J'haussai les sourcils. Comment était-ce possible ? Jamais quelque chose de semblable à ça ne s'était produit auparavant. Je jetai un coup d'œil à Elwyn qui essayait de reprendre son souffle. Elle remit correctement sa veste, un peu perdue et s'avança vers les corps assommés de nos frères. Je la suivis pour m'assurer qu'aucun des deux salauds n'avaient les yeux ouverts, prêts à bondir. Tous les deux étaient ensevelis sous un amas de briques. Il semblait être profondément assoupis. J'avais voulu en finir une bonne fois pour toute avec ce chien, mais voyant que je m'avançais doucement vers Gabriel, Midnight me retint par le bras. « Ne fais pas ça, s'il te plait. » Je me retournai vers elle d'un geste sec, furieuse. « Pourquoi ? » Mon pied s'écrasa violemment sur son visage déjà amoché par les briques. « Tu vas vraiment m'en empêcher ? » J'avais ponctué chacun de mes mots en abattant mon pieds dans son ventre. Il était de toute façon déjà assommé, on était plus à un ou deux coups près. « Alors Elwyn ? » Je donnai un dernier coup dans son estomac et me retournai enfin vers la démone. J'écartai les bras, le souffle court.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mer 15 Déc - 16:34

Red attrapa mes deux mains pour les entrelacer aux siennes. Se produisit alors quelque chose qu'elle comme moi ignorions. Mon champs de force bleu s'éclaircit jusqu'à prendre une teinte blanche, une couleur qui était aveuglante. Je gardais mon regard poser sur Red qui en faisait de même tellement cette lumière était blessante. L'union de nos pouvoirs éclaira la rue entière avant de revenir et fouetter de plein fouet la maison de Red. Les murs cédèrent comme le reste de la maison. Nous étions épargnées par tout ce qu'il tombait car mon champs de force étant actif, nous protégeait même s'il avait changer de couleur. Une couleur blanche, ce n'était pas une couleur normal pour deux démons, c'était une couleur d'ange et non une couleur qui nous correspondait. James et Gabriel ne devaient pas être en sécurité comme nous l'étions. Lorsque plus aucun bruit ne se fit entendre, nous relâchions nos deux mains. « Qu'est-ce que… » Ma lèvre inférieure tremblait, après toute l'énergie que nous venions d'utiliser, je ne me sentais pas fatiguée, au contraire. « Je ne sais pas. » J'étais perdue, confuse. La maison de Red se résumait désormais en des débris. Comment avions-nous pu faire toute cette pagaille ? J'arrangeais ma veste et récupérait le sang qui coulait de ma lèvre entrouverte. Je remarquais les deux corps de Gabriel et James dans le salon, pleins de plaies causées par les briques qui leur étaient tombés dessus. Je déposais d'un geste prudent ma main sur leurs cous pour m'assurer qu'ils étaient encore vivants. Je me relevai pour les regarder, on aurait dit qu'ils dormaient profondément. Red s'approcha de Gabriel mais je la retint par le bras pour l'empêcher de s'approcher du corps de son frère. « Ne fais pas ça, s'il te plait. » Je savais qu'elle était furieuse, qu'elle ne comprendrait pas pourquoi je refusais qu'elle l'achève. Mais elle ne pouvait pas. Gabriel était son frère. « Pourquoi ? » Son pied s'écrasa sur le visage de son frère, je sursautai légèrement. À quoi jouait-elle ? « Tu vas vraiment m'en empêcher ? » Ses yeux avaient pris une teinte rouge. À chacun de ses mots, elle frappait du pied Gabriel en plein ventre. « Alors Elwyn ? » Elle asséna son frère d'un dernier coup de pied avant de se retourner totalement vers moi, les bras grands ouverts. J'avais les yeux embués de larmes. « Arrêtes, s'il te plait. » Ma voix était cassée. Red s'approcha de moi, les sourcils froncés. « Pourquoi Midnight ? Eux, à notre place, ne se gêneraient pas pour te faire subir ce sort. » Je me reculais, la respiration haletante. L'union de mon pouvoir m'avait jouer des tours, j'étais affaiblie. Et très sensible à ce qu'elle me disait. Ce n'était plus vraiment ma Red. Les blesser certes, elle le faisait mais pas les tuer. Elle était influencer par les souvenirs que je lui avais révéler. Je relevais lentement le regard vers elle. « Parce que nous ne sommes pas comme eux justement, Red. Du moins pas moi. » Elle était énervée. Red poussa un long soupir et elle fit valser une brique contre un tas où s'en entassait d'autres. « Je t'attends dehors. » Elle m'accorda un regard perçant et sorti dehors pour se calmer dans la rue. Je passais ma main sur mon cou, j'étais toujours brûlée. Je soupirais devant les deux corps. Gabriel bougea légèrement et toussa. Je m'approchais de lui avant de m'abaisser à son oreille pour lui souffler : « Arrêtes de nous chercher avec Eidrian, sinon ça va mal finir Ethe. » Il acquiesça faiblement et je quittais l'habitation pour rejoindre Red. Il avait eut peur je le savais. Aucun, y comprit moi et Red n'avions connaissance de ce que pouvait causer l'union de nos deux pouvoirs. Quelque chose me disait que ce qu'il venait de se produire n'était qu'un aperçu. Je sortais un paquet de cigarettes de ma poche avant d'en allumer une sous le regard énervé de Red. J'avais besoin de me calmer et c'était un bon moyen pour le faire. Je ne lui en proposais pas une car je savais qu'elle était contre. « Viens, on rentre. » Elle soupira mais me suivit. Elle devait venir vivre avec moi, non parce qu'elle n'avait plus de maison mais parce que c'était trop dangereux. Je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose. Nous avions fait la route silencieusement. Arrivant à l'entrée de mon appartement, je jetais le reste de ma cigarette dans le jardin avant d'ouvrir la porte. « Tu vas vivre ici pour un moment, ça m'étonnerait qu'on puisse récupérer tes fringues, tu vas prendre les miens jusqu'à ce qu'on t'en trouve d'autres. » Elle passa le pas de la porte et acquiesça. Sans un mot, elle monta à l'étage certainement pour prendre une douche. J'allais dans la cuisine pour me servir m'ouvrir une bière. Je mouillais une petite serviette pour la poser sur mon cou. Je m'assis sur le canapé et allumait la télé sur une chaîne quelconque. Je bus une gorgée de ma bière avant de la poser sur la petite table. Je me mis à tousser légèrement. Mon corps était tout endolori. « Je ne suis pas comme eux. » Elle apparût dans le cadran de la porte et je lui souris faiblement. Elle n'avait pas de plaies, ils l'avaient épargnée. Elle avait dû monter pour tout simplement se calmer. Je tapotais légèrement le sofa et elle vint s'asseoir à mes côtés. Sans même demander, elle prit ma bouteille de bière pour en boire elle-même une gorgée. « Non tu n'es pas comme eux, Echo. Mais je dois tout de même te retirer ses choses de ta tête. » Je passais légèrement ma main sur mon visage, sachant d'avance que ma demande serait loin d'être à son goût.

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red S. Shinedown
- H&H it's like some kind of suicide.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : The Devil Himself.
❈ Pseudo : Bedshaped
❈ Messages : 1028
❈ Jukebox : POD; Sleeping awake.
❈ Mood : Perfectly devil.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : shttrd.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mar 21 Déc - 18:43

Encore une fois, Midnight semblait vouloir fuir quelque chose. Je n'avais pas compris pourquoi elle ne m'avait pas laissé toucher à nos deux frères. J'avais du mal à croire qu'elle les aimait, et j'avais d'autant plus de mal à croire qu'elle ne voulait pas, elle aussi, leur faire la peau. Lorsque je m'étais retournée vers elle après avoir assené mon frère d'un dernier coup de pied, ses yeux s'étaient embués de larmes. Un mélange de peur et de colère s'y dessinait sans que je puisse vraiment comprendre ce qu'il se passait. Peut-être que la colère m'aveuglait, j'étais encore incapable d'en raisonner. L'halo de force avec fait de ma maison un tas de cendre, mais j'avais simplement arqué les sourcils, je n'y étais pas attachée, ce n'était rien de plus qu'un toit posé sur quatre murs, et je savais d'ors et déjà que Midnight me demanderait de rester chez elle. « Viens, on rentre. » Elle avait sorti une de ses cigarettes, et si je n'avais pas été autant en rage, je lui aurais certainement retiré des lèvres. Elle remarqua mon agacement mais ne releva pas et se contenta de continuer à marcher jusqu'à chez elle. Tout en marchant, une angoisse s'infiltra dans mes entrailles. J'avais l'impression d'avoir oublié quelque chose, et de ne pas avoir fait ce qu'il fallait. Avoir laissé nos frères en liberté, prêts à se relever à n'importe quel moment, m'était insupportable. « Tu vas vivre ici pour un moment, ça m'étonnerait qu'on puisse récupérer tes fringues, tu vas prendre les miens jusqu'à ce qu'on t'en trouve d'autres. » Elle avait jeté sa clope d'un geste nonchalant et rentra chez elle. Je m'étais contentée d'acquiescer pour ensuite me rendre à l'étage. Je n'avais en fait aucune idée de ce qui allait maintenant se passer, ou même comment je pourrais évacuer toute cette colère. J'avais d'abord pensé à prendre une douche, mais j'avais vite renoncé, trop fatiguée pour prendre soin de moi. Je m'étais alors simplement assise contre le mur, dans la chambre de Midnight. Mon regard s'était posé sur son lit, où je revoyais maintenant les flash des photos tombant sur les draps. J'avais demandé à Midnight de tout m'effacer, mais en l'embrassant, tous ces flash, sur la vie de cette Red et de Midnight, tout ça m'était revenu en un seul instant. J'étais restée plusieurs minutes assise, les genoux repliés contre ma poitrine, les mains liées. J'avais fini pas trouver le temps trop long et m'étais relevée pour rejoindre Midnight dans le salon. Elle était installée sur le canapé, une bière à la main, un essuie dans l'autre. « Je ne suis pas comme eux. » J'essayais de m'en convaincre tout du moins. J'étais encore appuyée contre la chambranle de la porte lorsqu'elle m'invita à m'assoir à côté d'elle d'un geste de la main. « Non tu n'es pas comme eux, Echo. Mais je dois tout de même te retirer ses choses de ta tête. » Elle avait posé ses mains sur mes joues, mais avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, mon corps bascula vers le sien. Elle retomba sur le dos et je pus alors me mettre à califourchon sur elle. Elle essaya de se dégager mais son état ne lui permit pas de me faire reculer, malheureusement. J'avais retenu ses poignets contre le canapé et avais avancé mon visage près du sien. « N'y pense même pas. » Je me relevai alors doucement. Je voulais voir sa réaction, même si au fond, je savais déjà ce qu'elle ferait. Elle essaya alors de se relever à son tour. À nouveau, je déposai mon corps contre le sien. « Putain Red ! » Dans un dernier geste de désespoir elle essaya de me repousser à l'aide de ses bras mais cela ne suffit qu'à me faire reculer légèrement. « Ça va, calme toi, blondie. » « Tu fais chier. » J'avais souris légèrement et avais délicatement descendu mes lèvres vers les siennes. J'avais senti son corps se cambrer, pas de plaisir, mais de colère et de surprise. Elle ne répondit pas au baiser, pas même une seconde. Sa réaction m'agaça d'autant plus lorsqu'elle essaya de me repousser à nouveau. Je m'étais légèrement reculée, et j'avais deviné à son regard que mes yeux étaient maintenant rouges. J'avais sans doute du l'effrayer et sans plus attendre, je me reculai en m'excusant. En d'autres circonstances, et si nous avions été d'autres démons, ce qu'il venait de se passer n'aurait même pas été mal perçu, mais nous, Midnight et moi, étions bien trop différentes. Nos hôtes faisaient partis de nous, nous avions des émotions, des valeurs et même des principes. Et même si Midnight cachait ça profondément en elle, je savais qu'à cet instant précis, elle avait eut peur de ma réaction, même si au fond d'elle, elle savait jamais je ne lui aurais fait du mal de cette façon. « Hum, pardon. Je ferais mieux d'y aller. » J'avais vite secoué la tête pour essayer de reprendre mes esprits. Ce n'est que lorsque ma main se posa sur la porte que la réalité me rattrapa d'un coup sec. De légères flammes s'échappaient de mes mains sans que je ne puisse les contrôler. Incapable de me reprendre, je m'adossai au mur, les yeux fixés sur mes mains.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diary-of-jane.1fr1.net
Midnight W. Brightside
- ELWYN wants to fuck your saints.

avatar

→ WHO SENT YOU ? : the sexiest, dad.
❈ Pseudo : shattered, killers.
❈ Messages : 818
❈ Jukebox : ♪ possession. — evans blue.
❈ Mood : vampalicious.

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : primple.

MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   Mar 21 Déc - 21:39

À peine avais-je osée poser mes deux mains sur ses joues, qu'elle m'avait fait tombée sur le canapé. Je retombais sur le sofa sur le dos et elle, sur moi. J'essayais de la repousser mais elle m'en empêcha, retenant mes poings tout en essayant de rester bien en position sur le canapé. Autant dire que je ne lui rendais pas la tâcha facile. « N'y pense même pas. » Elle avait légèrement relevait la tête et j'en avais fais de me même pour me dégager mais elle laissa son corps tomber sur le mien à nouveau. « Putain Red ! » Elle était retombée sur mes plaies causées par la bagarre de plus tôt. Je ne les avais toujours pas soignées. J'étais exactement dans la même état que dans lequel j'avais quittée l'appartement de Red. Je tentais une dernière fois de me défaire de son emprise mais en vain. Elle avait largement le dessus sur moi, surtout que j'étais faible depuis notre dernière attaque. « Ça va, calme toi, blondie. » Quelque chose n'allait pas. Quelque chose dans sa voix. Cette voix ressemblait plus à l'Echo des enfers qu'à la Red humaine. Elle ressemblait à celle de la compagne de mon jumeau et non pas à la personne que j'aimais. À cette femme qui m'appelait Blondie avec cet air. « Tu fais chier. » J'espérais qu'elle arrête son cinéma et que je me trompais. Seulement Red n'était pas de cette avis. En un sourire, ses lèvres frôlèrent les miennes avant de se poser dessus. Je croisais son regard, ses yeux étaient rouges comme le sang. Elle n'était pas Red, pas la mienne. Je ne répondais pas au baiser et me cambrait sous ses caresses. Je n'avais même pas assez de force pour la repousser avec mon pouvoir. Mes yeux s'embuèrent légèrement. Tout ceci était de ma faute, rien que de ma faute. Remarquant que je ne répondais pas à son baiser, Red se recula légèrement. Elle prit peu à peu conscience de ce qu'elle était en train de faire. Je séchais discrètement mes yeux avec le bout de ma veste pour qu'elle ne le remarque pas. Elle s'excusa du regard. « Hum, pardon. Je ferais mieux d'y aller. » Elle secoua la tête et se mit en direction de la porte d'entrée. Alors que je me relevais pour lui dire de rester, qu'elle n'avait nul part où aller de toute façon mais elle s'arrêta aussitôt qu'elle s'approcha de la poignée de la porte. Elle se laissa glisser contre celle-ci et je vis de légères flammes naître sur la paume de ses deux mains. Je me relevais pour courir jusqu'à elle, une couverture dans les mains. J'entourais ses mains avec la couverture pour cesser ce feu. Red était comme hypnotisée. Dans un autre montre. Les flammes partirent, laissant les paumes de Red d'une couleur noire. Elle s'était brûlée elle-même. Je claquais des doigts pour que Red se réveille de son coma mais elle n'en fit rien. Elle fixait un point précis, inconsciente. Je soupirais et la giflais violemment pour qu'elle se réveille. Celle-ci reprit son souffle et me fixa d'un air interrogateur. Je secouais la tête pour lui dire d'oublier. Je m'éloignais un peu, pour me coller à une armoire. Assise sur le sol. Je ne craignais pas d'être proche de Red car je savais qu'elle ne me ferait aucun mal mais je ne souhaitais pas être brûlée à nouveau. « C'est de ma faute, ce qu'il t'arrive. Tu es influencée par les souvenirs de Red. Laisse-moi… » Elle leva la main pour m'arrêter et elle se releva d'un geste lent et prudent, j'en fis de même. Elle refusait de m'écouter, pourtant j'étais la solution à tout ses problèmes. « Tu ne m'effaceras pas, fin de l'histoire. » Je soupirais, c'était son choix après tout. Elle était si butée qu'à moins que je ne la force à le faire, elle ne ferait rien. « Red, ce qu'ils m'ont fait ce soir. Ils vont te le faire à toi aussi. Pourquoi tu crois qu'ils ont fait ça ? Parce que je suis trop proche de toi et c'est ce qui va t'arriver à toi aussi. » Red se mit à rire nerveusement et je détournais légèrement le regard. Je savais pourquoi elle agissait comme ça. Je savais d'avance ce qu'elle allait me dire mais j'osais espérer que la raison en soit tout autre. « Alors pourquoi tu ne m'as pas laissée faire tout à l'heure ? » Je soupirais. Red était prévisible mais c'était compréhensible. C'était une question qui la rangeait depuis que nous avions quitter son appartement, du moins ce qu'il en restait. « Si l'autre fournée de notre mère avec Michou se rebelle, on sera mal si on est que deux. Et je t'ai déjà dis, on n'est pas comme eux. Je refuse de m'abaisser à ça. » Je sentais Red bouillonner, ma réponse ne lui suffisait pas. Elle en voulait une autre. Une vraie, une valable. Elle s'approcha de moi et laissa mon index rouler sur ma joue. « Ou alors c'est parce que tu l'aime encore, ton Gabriel. » Je n'aimais pas le ton sur lequel elle me parlait. Comment pouvait-elle croire que j'avais encore des sentiments pour son abruti de frère. Après tout ce que je lui avais montrée. Je la repoussais. « Tu sais quoi ? T'as raison, ça doit être ça. » dis-je ironiquement. Red attrapa un vase sur la commode et le jeta à travers le couloir de l'entrée. Son souffle s'était accéléré. « Vas te faire foutre. » Elle ouvrit la porte et sortit à l'extérieur. Je regardais les morceaux de verre au sol. Putain, pourquoi est-ce que c'était toujours aussi compliquée ? Je soufflais et sortit à l'extérieur, pour la suivre. Elle était dehors, à s'acharner contre ma voiture. Je la forçais à se retourner en l'attrapant par le col. « Où est-ce que tu vas comme ça, hein ? J'dois te rappeler que t'as plus de maison ? » Elle tenta de se dégager mais je resserrais mes mains autour de son cou, sur le col de sa veste. Une larme roula sur ma joue, je la plaquais contre la voiture. « Comment est-ce que tu peux me dire ça et y croire ? Explique-moi. » Ma voix était cassée, mes larmes coulaient à flots. Elle me regardait, légèrement perdue. Elle essayait de détourner le regard mais je l'en empêchais. « Ce n'est pas Gabriel que j'aime, c'est toi Red. » Je plaquais mes lèvres aux siennes sans peur. Elle hésita un moment et posa ses mains sur mes joues tout en répondant au baiser. Je me sentais libérée d'un poids que je cachais depuis longtemps et ça faisait franchement du bien.

____________________________

hell is empty and all the devils are here. -
I never really wanted you to see, the screwed up side of me that I keep, locked inside of me so deep, it always seems to get to me. I never really wanted you to go, so many things you should have known, I guess for me there's just no hope, I never meant to be so cold.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - in yours veins (midnight)   

Revenir en haut Aller en bas
 

- in yours veins (midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diary of Jane :: « Harrisburg's city. » :: ✏ Quartier Est. :: 1604.-
Sauter vers:  
The Diary Of Jane provient du single "The Diary Of Jane" de Breaking Benjamin. Le contexte est la propriété des administrateurs et de 'Echelon'. Les personnages crées appartiennent aux membres. Aucune copie ne sera tolérée. Forum optimisé pour Mozilla Firefox. 2009 - 2010.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com