AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héméra E. Williamson
HÉMÉRA ♣ « Once upon a time... »
avatar

→ WHO SENT YOU ? : Nobody.
❈ Pseudo : Cripsow
❈ Messages : 30
❈ Jukebox : John Lennon - Imagine
❈ Mood : Morose ♫

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : lovestory

MessageSujet: « L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]   Dim 19 Déc - 20:05


Made By miss victory & APOKALYPTO

J’attrapais rapidement mon sac à main, il semblait particulièrement vide c’est pourquoi je m’arrêtais deux minutes histoire de vérifier que j’avais bien tout ce dont j’avais besoin. J’ouvris précipitamment la tirette, le stress me faisant trembler. Il y avait bien toutes mes affaires à l’intérieur. Mes papiers humains, mon porte-monnaie ainsi que mon téléphone portable. Mes clefs bombaient la poche intérieure du sac et il y avait même un inutile paquet de mouchoir. Haussant délibérément les épaules, je passai mon sac à mon épaule et attrapai les clefs de mon appartement. Après avoir fermé à clef et dévalé les escaliers sans oublier de saluer le concierge, je bondis dans la rue. Il était encore tôt mais la circulation était déjà certaine. Tous ces humains se rendaient certainement à l’hôpital ou à Wolfram & Hart, l’entreprise du coin. Je ne me rendais pas exactement dans la même direction que les gens en ce petit matin. D’ailleurs la route qui menait au quartier Sud n’était pas souvent emprunté sauf par quelques uns de mes congénères angéliques, ou pires, démoniaques...

Je démarrais patiemment le moteur de ma petite voiture. Une petite machine simple et citadine qui se fondait dans le décor. J’appuyais sur la pédale d’accélération et la voiture, avec moi dedans, prit le chemin du quartier Sud. Au fur et à mesure que je m’approchais de l’endroit, les pensées miséreuses et manifestement rageuses des habitants du Sud se faisaient entendre. Cela m’avait souvent surpris que si peu d’humains se rendaient compte de la niaiserie de leurs frères et sœurs. Peu de gens disaient ce qu’ils pensaient en réalité ce qui était bien dommage. J’avais vu la civilisation évoluer par la monde et elle n’avait as forcément évolué dans le bon sens. A cette pensée je soupirais, comme bon nombre d’humains en même temps que moi. Certains pensaient à leur future journée, ils allaient devoir rester cloitrer dans de petits appartements miteux à attendre que le temps passe avec pour seule compagnie un chien tout aussi pauvre qu’eux, d’autres se rendaient au travail en maudissant leur patron ou leurs collègues. Il était sur que cet endroit n’était pas le meilleur lieu pour faire des rencontres amicales et pourtant j’avais rencontré beaucoup d’humains ici. J’en avais déjà sauvés quelques uns mais jamais je n’avais eu de protégé dans ce quartier. Enfin je pense que je n’avais pas à être malheureuse.

Je continuais mon vagabondage au milieu des rues en attendant un esprit en détresse qui aurait besoin de mon aide. C’était toujours dans ce quartier que les anges patrouillaient lorsqu’ils avaient du temps libre et qu’ils devaient trouver des gens à sauver ; aucun esprit ne semblait plus en détresse que les autres. Voilà pourquoi je ne m’arrêtais pas. Une fréquence me parvint alors, oui une fréquence. J’avais toujours pris la télékinésie pour une sorte de radio, un radio où chaque esprit représentait une fréquence. C’était un esprit que je connaissais, on pouvait dire que c’était mon homologue démoniaque. Ma chère Desdémone en fait je l’appréciais vraiment, ce qui, au départ, n’avait été qu’une collaboration de courte durée s’était transformée en amitié. J’ignorais si les gens du Paradis seraient ravis d’apprendre que j’appréciais un démon, et je m’en fichais d’ailleurs royalement. Je me dirigeais vers l’esprit connu qui se détachait nettement des autres ; elle se trouvait dans un quartier particulièrement sombre et froid du Quartier Sud. Pourquoi les démons n’allaient-ils jamais dans un endroit chaud et ensoleillé ? Mais au final je n’avais rien à faire te si je me rendais chez mon amie, je resterais dans le quartier : je pourrais entendre toute âme en détresse.

Je mis mon clignotant en route et me faufilais dans la ruelle sombre. Ce n’était pas une ruelle recommandable… Je ne risquais pas grand-chose sauf s’il y avait un rassemblement de démons, que j’aurais forcément sentit. Je me garais un peu en retrait, derrière une maisonnette, à l’abri des regards indiscrets. J’enfilais mon gilet en laine et me dirigeais vers Dèsdemone. Son esprit devint de plus en plus fort eau furet à mesure que je m’insinuais dans la ruelle. Finalement, derrière une pile de carton, je la vis. Sa silhouette longiligne aux courbes biens placés se dessinait dans un halo de lumière. Je fis un mouvement du bras et la pile se déplaça vers la gauche afin de laisser apparaitre un passage jusqu’au démon. Elle m’avait surement sentit, elle me regardait d’ailleurs déjà ou alors regardait dans ma direction. Je lui adressais un souri éclatant « Bonjour, chère amie » Puis j’avançais doucement vers elle. Il ne fallait jamais faire de gestes brusques en présence d’un démon, on me l’avait toujours dit. Je lui adressais un petit signe de la main et, à quelques mètres d’elle, me figeais. Ce serait à elle de faire le prochain pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dèsdemone L. Norfeld

avatar

❈ Pseudo : Shade
❈ Messages : 5
❈ Mood : Killante...

MessageSujet: Re: « L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]   Lun 20 Déc - 16:18

L a routine est un fléau a la cause de nombreuses dépressions, c’est bien pour cela que je m’étais promis de ne pas tomber dedans. Malgré la monotonie qui occupait continuellement mon visage et mon ton, je ne ressentais pas l’urgente envie d’être à l’image de la plupart des démons que j’avais un temps côtoyé, sombre à l’extérieur comme a l’intérieur. Ma nouvelle statue ne me forçait pas a airé dans un monde qui se résume au mot ‘mort’. Mais mon quotidien était bien pauvre, peu de chose excitent se passe dans une petite ville comme celle-ci. Bien sur ma définition « d’excitant » n’était surement pas la même que celle du commun des mortel.
J’étais persuadé que je devrais changer d’air, voir du pays, mais quelque chose parvenait à m’en dissuader…j’ignore ce que c’est, mais suivre mon instinct m’avait jusqu’à présent toujours bien réussit, et là, il me criait de ne pas bouger.
Continuant mon chemin sur l’étroit trottoir, une odeur prenante vint me chatouiller les narines. Je ne sentais plus que ça dans toute la rue, le fétide parfum des bouches d’égout, des poubelles et des autres saletés qui s’accumulaient au fil des jours dans l’avenue, disparut, écrasé par la fraîche senteur que dégageait ce qui semblait être une petite boutique de décorations intérieurs. A parement, celle-ci se spécialisait dans les bougies d’ambiance. Comme cette petite escapade n’était que pour ne pas m’enfermer toute la journée dans mon salon, un petit passage dans un magasin ne me ferais pas de mal, sans compter que très a cheval sur les odeurs, ces petites bougies diffuseuses de parfums envahissaient déjà mon appartement, une ou deux de plus ne serait pas de trop. Je poussai la porte d’un geste léger et efficace, l’explosion de saveurs olfactives ne me déplaisait aucunement, mais je ne peux imaginer le cauchemar pour un démon qui ne supporte pas les odeurs fortes. L’étagèrent qui portaient les petits objets parfumés était situé tout au fond de la pièce. Les couleurs étaient majoritairement pastelle, aucunes couleurs vives, le mélange d’effluves exotiques était vraiment délicieux. Certaines étaient même déjà allumées. Mais tout en me penchant sur celles allumées, je remarquai qu’il s’agissait uniquement de cierges et autres gadgets religieux…Quel gâchis. Je passai doucement ma main droite sur toutes les mèches enflammées, provoquant la mort instantané du toutes ces petites flammes, la chaleur qui caressait ma paume en était presque agréable. Satisfaite d’avoir mit fin a ces prières futiles, je me redirigeai vers la sortie, en oubliant totalement ce pour quoi j’avais posé un pied dans ce magasin. L’air redevînt froid et sec et je songeais déjà à rentrer.
Soudain une petite voix cristalline m’interpella, «Bonjour chère amie ! », connaissant affreusement bien ce timbre de voix, je me retournai pour voir mon amie de longue date, Héméra. Un ange. J’étais moi-même surprise d’avoir put me lier d’amitié avec « une créature de Dieu » persuadé qu’elles étaient toutes bien trop dans leur petit monde idyllique pour ouvrir les yeux sur ce qu’il se passait vraiment a cause de la quête du salue. Mais Héméra était un temps soit peu différente, sa vision des choses ressemblait a la mienne et notre manie de critiquer sévèrement tout ce qu’on voyait étaient similaire.
L’ange s’arrêta à quelques mètres seulement de moi, me laissant le choix de lui parler ou non. Pour moi la question de se posait pas, les trois pas qui nous séparaient fut bien vite franchit et je me retrouvai a moins de deux centimètre d’Héméra. Toutes les deux arborèrent un large sourire. « Héméra ! Ca fait longtemps dit-donc, comment tu te porte là-haut ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héméra E. Williamson
HÉMÉRA ♣ « Once upon a time... »
avatar

→ WHO SENT YOU ? : Nobody.
❈ Pseudo : Cripsow
❈ Messages : 30
❈ Jukebox : John Lennon - Imagine
❈ Mood : Morose ♫

« Inside the Diary.
☺ Undisclosed Desires :
Copyright : lovestory

MessageSujet: Re: « L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]   Lun 20 Déc - 18:31

Il n’avait fallut que quelques secondes pour que Dèsdemone se retrouve devant moi. C’était toujours surprenant, la manière que ses congénères et elle, avaient à être pressés. C’était assez gênant. En fait nous ne partagions pas grand choses. Bien que je lui ressemble bien plus qu’à mes collègues angéliques, elle semblait être dotée de quelque chose que je n’avais pas, la franchise et l’envie d’avoir ce qu’elle convoitait. Personnellement j’étais plutôt d’un style effacé et fidèle, incapable de faire des coups-bas pour mon besoin personnel. Encore moins de mentir, ce qui n’était pas le cas de mon amie, je le savais. Souvent je doutais moi-même de sa franchise mais au final nous nous ressemblions tellement, dans notre façon révolutionnaire, on pouvait e dire, de voir les choses que je ne pouvais pas imaginer être si différente d’elle. D’une certaine manière je la trouvais formidable, je l’admirais même. Elle était dotée d’un charisme à toutes épreuves et semblait rayonner dans le noir de part sa beauté mais aussi sa confiance en elle.

Elle me rendit mon sourire « Héméra ! Ca fait longtemps dit-donc, comment tu te portes là-haut ? » Je ne sais pas pourquoi, le fait qu’elle m’ait répondu me donna immédiatement l’envie de rire. Envolée la morosité de la routine, partie l’inquiétude pour les humains qui étaient encore plus en danger que nous, pauvres inconscientes qui allions à contre-sens. Nous n’étions définitivement pas normales. Car était-ce normal qu’un ange et un démon, races des plus opposées, s’entendent aussi bien que nous deux ? Je ne vous poserais pas cent fois la question, on nous l’avait souvent dit ; L’amitié entre un ange et un démon était impossible. Mais ça, c’était les principes et les principes ben c’est fait pour être enfreint non ? Eh bien voilà Héméra la téméraire prête à défier les principes. C’est sur cette pensée que je me dis que tout ca ne me ressemblait pas. J’étais toujours l’ange naïf qui suivait, parfois qui subissait, et cela ne me déplaisait pas. La j’étendais mas ailes, défiais les préjugés. Non certainement ce n’était pas moi et pourtant… On aurait put croire que la Terre m’avais changé mais lorsque je retournais la haut – je ne pus pas m’empêcher de regarder le ciel – les autres me prenaient toujours et encore pour un pauvre ange stupide et naïve, pourtant oui. La terre m’avait changé, avec ses humains en détresse, sa nature en péril.

Le ciel était gris ce jour là, il faisait froid même si je en le ressentais pas le moins du monde, les nuages menaçaient de pleurer sur nous et les feuilles virevoltaient dans le vent. L’automne était bel et bien là. On m’avait prévenue il n’y a pas si longtemps de l’affrontement vampires-lycans qui se préparait. Un ange était venu et m’avait dit de raisonner tous les lycans que je pourrais trouver. Manque de chance je ne connaissais pas beaucoup de lycans et ils ne courraient pas les rues, ou alors j’étais incapable de les reconnaitre… Je fixais toujours le ciel, je devais avoir l’air maline tien a regarder en l’air. Je fixais alors mon regard sur Dess. « Eh bien moi je vais bien mais il semblerait que nos confrères doivent coopérer pour stopper la guerre entre lycans et vampires. Enfin je n’ai pas beaucoup suivi tout cela mais je sais que là haut c’est l’effervescence chez certains… » il J’arrivais mieux à la voir lorsqu’elle était près de moi. Ses longs cheveux noirs reflétaient bien sa nature de démon. Mais ses yeux bleus foncés avaient l’air doux ce qui contrastait tout aussi bien avec le reste de son physique qu’avec son caractère, ne vous a-t-on jamais dit que les apparences étaient trompeuses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« L'art de plaire est l'art de tromper ; Mais pas toujours » [PV ; Dess ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Diary of Jane :: « Harrisburg's city. » :: ✏ Quartier Sud. :: Black Avenue.-
Sauter vers:  
The Diary Of Jane provient du single "The Diary Of Jane" de Breaking Benjamin. Le contexte est la propriété des administrateurs et de 'Echelon'. Les personnages crées appartiennent aux membres. Aucune copie ne sera tolérée. Forum optimisé pour Mozilla Firefox. 2009 - 2010.
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit